Assurance des foires et marchés - commerce ambulantS.C.P.N.S - Organisation professionnelleSyndicat des foires et marchés - commercants ambulants

Syndicat des Commerçants Professionnels Non-Sédentaires - J'aime mon marché - Commerces ambulants

J'aime mon marché- Commerces de proximitésS.C.P.N.S. ( Loi de 1884 ) Dépôt légal n° 1147 PERPIGNAN

 

    
Le S.C.P.N.S. c'est :
  • la principale organisation de défense professionnelle des non-sédentaires ;
  • l'interlocuteur des Municipalités.
  • l'union apolitique de toutes les tendances ;
  • une présence aux instances régionales et départementales.
    
Le S.C.P.N.S. s'emploie à :
  • représenter les adhérents du syndicat et défendre leurs droits ;
  • étudier et revendiquer leurs attentes d'ordre corporatif ;
  • informer les adhérents sur leurs devoirs et obligations ;
  • fournir l'assurance responsabilité civile professionnelle ;
  • fournir (en option) la protection juridique.
Le S.C.P.N.S est affilié à la CGPME qui réunit près de 400 fédérations et structures professionnelles et qui regroupent elles-mêmes plus de 3 500 organisations professionnelles.
La CGPME est l'interlocuteur économique reconnu pour toute question relative aux PME-PMI. Dans ce cadre, la CGPME est fréquemment reçue par les différents ministères, le Premier ministre, le chef de l'État et les Institutions Nationales diverses.

CGPME Pyrénées Orientales (66)

Le métier du commerce non sédentaire

Un métier difficile mais agréable

Le commerce non sédentaire regroupe des métiers différents.
Les commerçants non sédentaires sont des commerçants à part entière, qui exercent leur activité sur la voie publique, les halles et marchés, les champ de foires ou fête, dans des comités d'entreprise.

Les marchés sont en majorité hebdomadaires, la moitié d'entre eux sont de taille moyenne, c'est à dire une cinquantaine de commerçants.

Les marchés les plus attractifs sont ceux qui offrent un éventail diversifié de produits ou de services.

Les marchés sont des lieux conviviaux et restent pour beaucoup de communes une multitude de commerces de proximités itinérantes et remplaçant ainsi les commerçants sédentaires qui disparaissent de plus en plus.


Le Barcarès - 66421 - Pyrénées Orientales

Cliquez pour agrandir l'image
"Malgré cette irrégularité, j'étais toujours en contact avec Muriel et je suivais de près ses déboires avec le Maire du Barcarès. Un syndicat comme le Syndicat des Commerçants Professionnels Non-Sédentaires est une organisation dont la fonction première est la défense d'une profession et il ne doit pas se comporter comme bénévole communal".
C. IBERGAY
Mercredi 30 janvier 2013
Aujourd'hui, les commerçants ont le temps de lire le journal... sur le marché du Barcarès.

Réponse aux détracteurs qui veulent en finir avec les auto-entrepreneurs

dimanche 10 juin 2012, 17:47

Une nouvelle fois, des boucs émissaires sont montrés du doigt et doivent endosser la responsabilité de la crise à la place de gouvernements incapables de relancer l'économie. Dans les années 40, c'était les juifs, dans les années 90, les arabes, et aujourd'hui, les auto-entrepreneurs. A chaque crise ses boucs émissaires.

Les entreprises se plaignent des auto-entrepreneurs, comme ils se plaignaient du travail « au noir », mais :
– pour le bâtiment : les artisans sont incapables, car cela serait peu rentable, de répondre à des demandes de petits travaux du style un joint de robinet à changer, du carrelage dans des toilettes de deux mètres carrés, une seule fenêtre à repeindre, etc.
– pour le commerce : les commerçants au réel normal ou simplifié sont davantage à même de« casser les prix », car ils ont la possibilité de marger sur le H.T., contrairement aux A.E. ;
– pour le service : les entreprises dites « normales » n'ont aucun avantage à travailler avec les A.E., car ils ne peuvent pas récupérer la T.V.A. sur leurs factures.

C'est pourquoi, il ne faut pas se tromper de responsable en ce qui concerne l'écroulement de l'économie, du marché de l'immobilier ou des chantiers dans le bâtiment. Les auto-entrepreneurs n'en sont pas les organisateurs.

Le tort du gouvernement précédent n'est pas d'avoir créé le statut d'auto-entrepreneur, mais de n'avoir pas modifié le statut de la micro-entreprise (qui existe depuis plusieurs décennies) et qui n'a jamais été la cible des entreprises, qui avaient alors encore du travail. Pourtant, il n'y a que très peu de différences entre ces deux « petits » statuts.
Il ne faut pas supprimer le statut des auto-entrepreneurs, mais faire quelques petites modifications :
modifications à faire :
– avant de s'inscrire comme auto-entrepreneur, faire obligatoirement une petite formation de gestion d'entreprise dans un C.F.E. ;
– après un an sans aucune déclaration de chiffre d'affaire, radiation automatique ;
– un accompagnement de trois ans par un centre de gestion agréé ;
– l'étendre aux inscrit à la M.S.A., avec une surface d'exploitation limitée.
à garder :
– le plafonnement du chiffre d'affaire ;
– le paiement des charges à « N » et non pas à « N -1 » ;
– aucune assiette de calcul des charges ;
– aucune limite dans le temps.

Le statut d'A.E. doit rester soit un tremplin vers une entreprise plus grande, soit un complément pour des français qui ont, individuellement, peu ou pas de ressources, soit pour des travailleurs handicapés qui ne peuvent pas travailler tous les jours (suite à leur handicap).

Pour résumer, les auto-entrepreneurs sérieux ne sont responsables ni de la crise, ni de l'exploitation du système par certains d'entre eux. Ce sont ces dérives qu'il faut combattre et non le statut. Mais le gouvernement veut-il vraiment faire un peu plus de contrôles ? En a-t-il les moyens financiers ?

C'est tellement plus facile de supprimer une chose que vous ne pouvez pas gérer que de faire quelques ajustements pour l'améliorer et la pérenniser.

C. IBERGAY

Débits de boissons - délivrance des récépissés de déclaration de licence restaurant et de licence 1

06 juin 2012

La loi de finances rectificative du 29 décembre 2010, dans son article 52, a supprimé la déclaration fiscale prévue à l'article 502 du code général des impôts, qui devait être effectuée auprès du service des contributions indirectes par toute personne souhaitant obtenir une licence restaurant ou une licence de vente de boissons à emporter, ou encore racheter une licence IV.
Depuis le début de l'année, les services des Douanes ont donc reçu instruction de ne plus enregistrer ces déclarations, qui portent également déclaration de profession, et ils renvoient systématiquement vers la préfecture ou vers les mairies les personnes se présentant chez eux à ce titre.
Un projet de loi, portant adaptation de la législation à certaines dispositions du droit de l'Union européenne relatives à la santé, est actuellement à l'étude, et prévoit la création d'un article L.3332-4-1 dans le code de la santé publique, qui instaurerait une déclaration administrative en mairie en lieu et place de la déclaration fiscale déposée précédemment auprès des services des Douanes :
" Art. L.3332-4-1. - Une personne qui veut ouvrir un débit de boissons mentionné a l'article L.3331-2 ou à I'article L.3331-3 est tenue de faire, dans les conditions prévues aux alinéas un à sept de l'article L.3332-3, une déclaration, qui est transmise conformément au neuvième alinéa du même article. Les services de la préfecture de police ou de la mairie lui en délivrent
immédiatement un récépissé qui justifie de la possession de la licence de la catégorie sollicitée. "

En d'autres termes, les restaurants et les débitants de boissons à emporter se retrouveront soumis aux mêmes règles déclaratives que les débits de boissons à consommer sur place, à savoir via un imprimé cerfa_11542-03 signé par le maire.
cerfa_11542-03
L'exploitant d'un établissement, même non-sédentaire, distribuant des boissons alcoolisées doit être titulaire d'une licence soumise à conditions.

Depuis juin 2011, la licence 1 ayant été supprimée, la vente de boissons sans alcool est libre dans les débits de boissons à consommer sur place.

A lire aussi : http://www.sante.gouv.fr/alcool-strategie-de-prevention.html 
Licence d'un restaurant et débit de boissons - pme.service-public.fr.pdf

Auto-entrepreneurs, travailleurs indépendants

En tant que Président de syndicat de travailleurs indépendants, il est de mon devoir de vous informer :
  • une fois immatriculé, vous êtes considéré comme un PROFESSIONNEL AVERTI !
  • vous ne disposez plus d'un quelconque délai de rétractation !
  • votre signature vous engage IMMEDIATEMENT !

Les auto-entrepreneurs sont la cible privilégié d'entreprises mercantiles et peu scrupuleuses

Nos membres élus CCI Perpignan

Collège Industrie

Christian IBERGAY, catalan d'origine, mais expatrié, a dû attendre 1998 pour s'installer définitivement chez lui dans les Pyrénées Orientales.
Confronté à la triste réalité de l'économie et du marché de l'emploi du département, il crée son entreprise sur Perpignan.
Engagé syndicalement depuis une vingtaine d'années, il n'a cessé de défendre les petites entreprises et le commerce de proximité.

Président
Élue délégué consulaire cci Perpignan
Administrateur URSSAF

Collège Commerce


Gérard DAUBA
(pas de photo)
Commerçant et Artisan non-sédentaire

Trésorier
Élue délégué consulaire cci Perpignan

Collège Commerce

Henry ATTIEL, commerçant non-sédentaire en fruits et légumes

Vice-Président
Élue délégué consulaire et CCIR, cci Perpignan
Cliquez pour agrandir l'image
Simulateur Auto-Entrepreneur
J'ai trouvé pour vous un comparateur de calcul des charges : auto-entrepreneur, micro-entreprise et réel. Attention, pour ce dernier il y a d'autres frais d'obligations comptable à rajouter.
http://www.experts-comptables.fr/csoec/Focus-bases-documentaires/Auto-Entrepreneur/Simulateur-Auto-Entrepreneur-version-entreprise

Un logiciel de comptabilité gratuit pour les auto-entrepreneur
http://www.ciel.com/logiciels-ciel-auto-entrepreneur.aspx
Cliquez pour agrandir l'image

R.S.I. (Régime Social des Indépendants)

Un interlocuteur social unique qui n'a pas la capacité de répondre à vos problèmes...
Dans chaque région de France, un administrateur RSI peut vous trouver la solution.

Demande d'un emplacement sur le marché communal

Monsieur le Maire,

Par la présente, je sollicite votre bienveillance pour l'attribution d'une place sur le marché du [jour de la semaine] qui se déroule à [lieu].

Je viens régulièrement sur votre marché depuis le [date] et je souhaiterais une présence en tant qu'abonné, ce qui me permettrais d'avoir un emplacement fixe.

Pour pouvoir exercer mon activité, j'aurais notamment besoin de [nombre de mètres] mètre(s) linéaire(s) avec si possible mon véhicule.

A cet effet, je vous joins différents justificatifs : la raison sociale et le descriptif détaillé de mon commerce, la photocopie du registre de commerce (extrait de Kbis en cours de validité), la photocopie de ma carte de commerçant non sédentaire en cours de validité, et la photocopie de mon contrat d'assurance.

Je vous remercie de bien vouloir me contacter si vous aviez besoin de documents supplémentaires pour compléter mon dossier.

En vous remerciant par avance, veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de ma haute considération.

Signature


Conseil :
En cas de problème, il faut vous adresser à votre syndicat et faire valoir vos droits. En général, les « passagers » font profil bas devant le régisseur, sans pour autant accepter n'importe quoi. Il est toujours souhaitable de téléphoner au service des marchés des mairies avant de se déplacer.
Conseil : avant de râler pour ne pas avoir d'emplacement fixe sur un marché que vous faites quotidiennement, pensez à en faire la demande par écrit...

Infos:
  • un commerçant ne disposant pas d'un emplacement fixe sur un marché est un « passager ». Vingt à trente pour cent des emplacements d'un marché doivent leur être réservés. En général, le régisseur les place à partir de huit heure. Bien entendu, il y a des passe-droit officieux pour des commerçants non titulaires qui viennent régulièrement;
  • le véhicule d'un « passager » ne doit pas être garé sur le marché, mais à l'extérieur;
  • Un régisseur n'a pas le droit de refuser une marchandise, tant qu'elle reste légale. Bien entendu, sur des petits marchés, il faut rester conscient, pour le bien de tous, que la présence trop importante d'une même marchandise nuit à tout le monde.

Numéro de travailleur indépendant, ATTENTION !

vendredi 6 mars 2009, 10:28

Pour les micro-entreprises ayant opté pour le régime auto-entrepreneur, avant le 31 mars 2009, une déclaration en ligne est nécessaire...

Mais vous allez rencontrer un léger soucis avec le n° T.I. inscrit sur votre correspondance du R.S.I. Ce numéros doit comporter 3 chiffres, plus, 15 autres chiffres (ce n'est pas le cas !).
Sur le site internet d'inscription, rajoutez des zéros entre ces trois premier chiffres et les dernier (sans dépasser 18 chiffres au total).

ex. : N° TI : 660 2150684 devient : 660 000000002150684

Étapes à suivre...
Cliquez pour agrandir l'image

1- Site internet du changement de régime :
3- Vous êtes déjà en activité commerciale ou artisanale :
Optez pour le paiement simplifié des charges sociales et fiscales

4- Vous avez besoins de :
Numéro de sécurité sociale (NIR) *, Numéro de travailleur indépendant *, SIRET *, Nom *, Prénom *, Numéro Téléphone *, Email *

Puis, suivez les étapes...

Une question à poser au SCPNS ?

Cliquez pour agrandir l'image

Droit individuel à l'information retraite

La loi du 21 août 2003 portant réforme des retraites reconnaît un droit individuel des assurés à l'information sur leur retraite.

A compter de 2010, les assurés vont recevoir tous les 5 ans, à partir de 35 ans, un relevé individuel de situation contenant les droits qu'ils ont acquis auprès des régimes de retraite. Par ailleurs, à partir de 55 ans et tous les 5 ans s'ils restent en activité, les assurés doivent recevoir une estimation indicative globale des droits qu'ils seront susceptibles de percevoir dans l'ensemble des régimes de retraite obligatoires dont ils auront relevé au moment de leur départ à la retraite.

Ainsi, pour la campagne 2009, les organismes de retraite obligatoire (dont le RSI) ont expédié près de 4 millions de courriers aux assurés nés en 1952, 1953, 1959, 1964 ou 1969.

La Cactusraie - Bouleternère (66) - France

Vous savez tout sur votre profession ?

Déclaration préalable pour l'exercice d'une activité commerciale ou artisanale ambulante Mise à jour le 14.02.2013

Formulaire Cerfa n°14022*02 à télécharger
http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/R14000.xhtml

Vente au déballage Mise à jour le 11.04.2013

La vente au déballage qui permet de vendre des marchandises, neuves ou d'occasion, de façon dérogatoire est soumise à une réglementation (déclaration préalable, limitations liées au nombre pour les particuliers et à la durée des ventes), dont peuvent être exclus certains professionnels.
http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F22397.xhtml

Commerce ambulant (activité non sédentaire) Mise à jour le 07.10.2013

L'activité d'un commerçant ou d'un artisan hors de la commune du domicile ou de l'établissement principal, ou sur la voie publique est réglementée, même s'il s'agit d'une activité saisonnière, et nécessite différentes autorisations. Dans tous les cas, le professionnel doit être soit immatriculé au registre du commerce et des sociétés (RCS) s'il est commerçant, soit immatriculé au registre des métiers (RM) s'il est artisan, soit déclaré en tant qu'auto-entrepreneur.
http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F21856.xhtml

Occupation du domaine public par un commerce Mise à jour le 07.11.2013

L'occupation du domaine public (trottoirs, places) par des commerçants doit répondre à des conditions fixées par l'autorité administrative qui est en charge de sa gestion, généralement la commune. Elle nécessite une autorisation, qui prend la forme d'un arrêté, et entraîne le paiement d'une redevance.
http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F10003.xhtml

Attribution d'une concession de plage Mise à jour le 08.10.2013

Les plages faisant partie du domaine public maritime de l'État, leur exploitation touristique est soumise à une réglementation particulière et doit faire l'objet d'une concession.
http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F31678.xhtml

Réglementation relative à l'hygiène alimentaire

Marchands ambulants et des vendeurs sur foires et marchés
(Activités de restauration, vente de poissons, activités de boucherie, charcuteries, pâtisseries, rôtisseries pour des produits animaux ou d'origine animale
Ficier PDF à télécharger
Contrôle technique pour les Véhicule Automobile Spécialisé (VASP)

Les CTTE et VASP (y compris VTST ou VTSU), à l'exception des véhicules ayant une des carrosseries suivantes : CARAVANE ou FG FUNER ou HANDICAP, sont soumis entre deux contrôles techniques à un contrôle technique complémentaire portant sur les points 0 (identification), 9.1 (Mesures pollution), et 9.3 (Elément d'information).

http://www.utac-otc.com/fr/ctvl/vtp.asp

Différents rextes de lois vous concernant :

Le Maire, le commerce et l'artisanat
Direction Générale de la Compétitivité, de l'Industrie et des Services
Document Pdf
Exercice des activités ambulantes et délivrance des titres de circulation
Loi n° 69-3 du 3 janvier 1969 relative à l'exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe
Loi n° 69-3 du 3 janvier 1969
Obtention de la carte de non-sédentaire
Nouvelles dispositions (mars 2010)
Décret n°84-406 du 30 mai 1984 relatif au registre du commerce et des sociétés
Décret n°84-406 du 30 mai 1984
Circulaire du 1er octobre 1985 relative à :
  • l'exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence fixe.
  • la définition des professions ou activités ambulantes auxquelles s'applique la loi du 3 janvier 1969
  • l'exercice des professions ou activités par des personnes physiques ou morales ayant en France leur domicile, une résidence fixe depuis plus de six mois ou leur siège social (personnes agissant pour leur compte ou par l'intermédiaire de préposés).
Journal Officiel de la République Française du 6 novembre 1985
Arrêté du 9 mai 1995 réglementant l'hygiène des aliments remis directement au consommateur
Arrêté du 9 mai 1995
LOI n° 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l'économie
LOI n° 2008-776 du 4 août 2008
Décret n° 2009-194 du 18 février 2009 relatif à l'exercice des activités commerciales et artisanales ambulantes
Décret n° 2009-194 du 18 février 2009

Pour les non-sédentaires inscrit à la M.S.A.

le code rural

Pour les artistes

Inscriptions et démarches

Brocanteur auto-entrepreneur

Renseignements utiles...
 
Assurance des marchés
Syndicat des marchés
Cliquez pour agrandir l'image

Adhésion simple

Adhésion plus R.C.

Partager sur Messenger  

Conception et fabrication artisanale de couteaux catalans en catalogne nord, pyrénées-orientales (66130) Bouleternère, France.

Résilier son contrat d'assurance à son échéance

Vous avez le droit de résilier votre contrat d'assurance annuellement, à son échéance, à condition de respecter le délai de préavis prévu, qui ne peut être supérieur à deux mois. Votre contrat peut prévoir un délai inférieur.

Adhésion complète

Le mot du Président

Pourquoi la création du S.C.P.N.S. (Syndicat des Commerçants Professionnels Non-Sédentaires) ?
En effet, plusieurs syndicats existent, mais ils ressemblent plus à des associations de commerçants qu'à une organisation dont la fonction première est la défense d'une profession et de ses adhérents (défense devant le RSI, l'URSSAF, les banques, les huissiers de justice, les assurances, etc. L'obtention d'une responsabilité civile ou de matériel forain avec un tarif préférentiel est certes nécessaire, mais secondaire. Organiser des foires ou des marchés, c'est bien, mais si les nouveaux textes de lois nous empêchent de travailler et qu'il n'y a personne pour nous défendre contre les pouvoirs publics, cela ne sert plus à grand chose…
Il faut encourager l'effort du commerce de proximité dans nos villes et villages de France en protégeant les marchés, lieux de convivialité.
Il faut combattre l'implantation des " super-hyper discounts " dans les centres villes car ils rapporteraient davantage aux communes que les marchés et interdire l'ouverture des Grandes-Surfaces le dimanche.
Le S.C.P.N.S. est contre le sectarisme. Quand nous devons défendre notre secteur économique, nous devons savoir faire alliance avec tous les autres syndicats défendant les mêmes professionnels.
Nous nous refusons à la délation de commerçant qui ne respecte pas la législation française. Ce n'est pas notre fonction !
Notre syndicat veut par contre, dénoncer certaines mairies, ainsi que certaines associations organisatrices de foires qui prennent les commerçants non-sédentaires pour des " vaches à lait " et des " bouche trous ".
Redonnons au paysage français des conditions compatibles avec les caractéristiques des petites entreprises de proximité et défendons nos valeurs, ensemble !

Cordialement,
Christian IBERGAY
Problèmes avec le RSI ?
Problèmes avec la CAF ?
Problèmes avec l'URSSAF ?.
Tag cloud - Outils Référencement Page 1 

Documents à avoir sur soit :

•votre identité;
•votre carte de non-sédentaire;
•votre responsabilité civile professionnelle des foires et marchés;
•votre RCS ou attestation INSEE ou  attestation artiste;
•vos factures des marchandises que vous vendez;
•pour les salariés, l'attestation de l'employeur.

Les documents qui atteste que vous êtes à jour de vos cotisations ne sont pas obligatoires.

Les règles de la promotion et des Soldes

Fiche pratique

Les règles en matière de promotion sont particulièrement strictes. Toute entreprise qui déroge à la loi s'expose à de fortes amendes. Voici les principales formes de promotion.

Les soldes
Les soldes sont des réductions effectuées sur des marchandises à certaines époques de l'année, afin d'écouler rapidement un stock. Elles sont accompagnées ou précédées de publicité. Il s'agit d'une démarche très encadrée par la loi qui, si elle n'est pas respectée, expose les commerçants à de fortes amendes. La réglementation vise à protéger le consommateur des abus.

http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/consommation/Pratiques-commerciales/Soldes
Cliquez pour agrandir l'image
Les commerçants non-sédentaires en colère le 05 juin 2008 à Perpignan...
Vice-Président
M. Luc PEETERS
Administrateur CAF Perpignan
Secrétaire
M. Wilfrid REYMONENQ

Auto-Entrepreneur

Nouvelles dispositions 2014

A cause des nouvelles dispositions, les mensualisés ne devront payer leurs cotisations de janvier, février et mars 2014 en une fois, au alentour du 10 mars 2014.
Commencez à mettre l'argent de vos cotisations RSI de côté (14 % du chiffre d'affaire), la facture sera plus lourde...
Par conséquence il change les dispositions vous concernant.

Chouette ! … la loi LME, Libération des Monuments Ecclésiastique…

Enfin, sous la 5ème République, le gouvernement pourra récupérer les églises de France.
Tout le monde au travail le dimanche, et plus besoin de messes ni de curés.
Des Super discounts à la place des bâtiments religieux. Les mairies pourront encaisser des taxes de contributions territoriales qui rapporteront davantage que les sermons et les absolutions.
Les français pourront se confesser entre un baril de lessive et un pack de bière…
Finies les remontrances du " cureton ". Seule obligation : le passage à une caisse enregistreuse.
Oui, citoyennes et citoyens, des menaces pèsent sur votre repos dominical. Bien sûr, une grande partie des français sont favorables à l'ouverture des super-marchés le dimanche… Mais si nous demandons à ces mêmes français, s'ils accepteraient, eux, de travailler le jour du Seigneur, ils vous répondent « non ! ».
Que vont devenir nos beaux marchés dominicaux de France, si conviviaux ? Et nos petits commerçants de quartiers, qui verront se désertifier les centres villes durant la semaine au profit des pourvoyeurs de soldes et promos du dimanche ?
Ah, qu'il sera bon de se promener le dimanche en famille en ces beaux jours ensoleillés, entre les sillons de pinard et de conserves, grisés par le souffle des ventilateurs vous enivrant des effluves de calendos périmés.
Commerçantes et commerçants, soyez attentifs ! Le SCPNS ne vous laissera pas tomber.
Bravo Sarkosy ! Avec toi, un dimanche en famille est un dimanche réussi …

(Article publié dans Bullinada.info)

Autorisation d'absence sur un marché

Si vous devez vous absenter pendant une période de plusieurs semaines, pensez à le signaler par lettre au régisseur.


M. ................................................................... 
Adresse ...........................................................
Tél. .................................................................

Mairie de .............

Service des marché

Adresse ...............



Monsieur le Maire,

Je vous prie de bien vouloir prendre note de mon absence du ............. au ............... pour ............................. (expliquez les raisons - maladie avec certificat médical - vacances, etc.).

Je vous demande donc l'autorisation de ne pas déballer sur le marché de votre commune durant cette période.

En vous remerciant par avance, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en mes sentiments respectueux.

Fait à ................., le .............................

(signature)

Bien préparer sa "Bullinada"

Cliquez pour agrandir l'image
Dans ce plat, typiquement Catalan, on peut mettre de tout…
• des gros lards qui se soucient plus du repas qu'ils vont faire après leur réunion de travail que de s'occuper des problèmes qui vous concernent ;
• des patates qui n'y comprennent rien mais qui disent « amen » à tout ;
• quelques oignons nouveaux, histoire de dire qu'il y a eu du changement ;
• quelques moules pour la discrimination positive ;
• un accent d'aïoli pour faire plus Catalan ;
• du liquide pour diluer  l'ensemble ;
• un panier de crabes qui nagent autour.

Bien entendu, il ne faut pas vous oublier, vous, les poissons que l'on n'entend jamais, ce qui permet à nos décideurs de tous bords de préparer tranquillement leur « Bullinada » à eux.

(Article publié dans Bullinada.info)

Les meilleures radios en ligne

Radios

PageRank Actuel


Copyright (C) 2007-2008. Tous droits réservés scpnsAgence de Communication, Perpignan, IBY Concept
MENTIONS LEGALES
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
Dernière mise à jour : samedi 15 mars 2014